Aller au contenu principal

Laitue : une production historiquement faible

La campagne d’été 2018 (de mai à septembre) pourrait bien n’atteindre que 231 millions de têtes, soit 9 % de moins qu’un an plus tôt, selon Agreste, un nouveau niveau « historiquement faible », précise le ministère. Avec 4 486 ha, les superficies ne reculent pourtant que de 2 %. Ce sont les conditions météo en mai et juin qui ont le plus impacté les productions : excès de pluie, manque de luminosité et orages ont perturbé la croissance. De plus, des problèmes sanitaires ont en partie dégradé les cultures de plein champ, précise Agreste.

La Batavia reste la première variété cultivée, avec 46 % des surfaces et une production attendue stable cette année (-1 %), suivie par les autres pommées (26 % des surfaces) dont les volumes devraient reculer de 19 %, et des laitues à couper (25 % des surfaces), dont la production devrait chuter de 15 % sur un an. 60 % des surfaces sont concentrées dans les bassins Ouest, Centre-Ouest et Nord. Ces disponibilités limitées ont conduit les cours à des niveaux élevés depuis le début de la campagne, même si la météo peu clémente a limité la demande.


En relation

Fruits et légumes
Une campagne compliquée pour la carotte

Entre diminution de la production et baisse des prix, Agreste dresse un tableau assez maussade…

Fruits et légumes
Pommes de terre : premières hâtives

Le marché français de la pomme de terre est très calme et très aéré.

Fruits et légumes
Baisse attendue de la production de poires de table

Au 1er juillet, Agreste estimait la production française de poires…

Fruits et légumes
Développement de la production d’oignons

Les premiers oignons de semis précoces sont sur le marché.