Aller au contenu principal

La ferme de Labège mise sur l’aquaponie

Anthony Cassan est à l'origine du projet de la ferme de Labège avec sept autres associés. © J. C. M.

C’est « le fruit de dix ans de réflexion », sourit Anthony Cassan. À Labège, dans la proche banlieue de Toulouse, ce jeune entrepreneur prépare avec sept associés l’installation d’une ferme urbaine très innovante. Grâce à la mise en place d’un système d’aquaponie, « nous allons développer une production annuelle de 25 tonnes de fruits ou légumes et 6 tonnes de poissons », annonce-t-il. Une récolte prévue dès la première année d’exploitation.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
La notoriété de l’agroécologie progresse, se félicite Le Foll

En janvier 2017, 83% des agriculteurs disaient avoir entendu parler de l’agro-écologie contre 79…

Produits de la mer
Le Cese prône le développement d’une aquaculture durable et l’étiquetage obligatoire

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) appelle l’État français à promouvoir le…

Fruits et légumes
Le gel n’a pas épargné le Limousin

Le bilan définitif ne pourra être dressé qu’à la mi-octobre après la récolte…

Fruits et légumes
Début de saison pour l’AOPn Prune

L’AOP nationale Prune a annoncé hier le début de la saison.