Aller au contenu principal

Bruxelles veut mieux protéger les lanceurs d’alerte

Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, a présenté hier le projet de directive. © EU/ Georges Boulougouris

La Commission européenne s’est enfin lancée. Elle a présenté le 23 avril dernier une proposition de directive pour mieux protéger les lanceurs d’alerte dans l’ensemble de l’Union européenne. Seuls dix pays de l’Union européenne sont déjà dotés d’une loi dédiée, dont la France (avec la loi Sapin II), les Pays-Bas et l’Irlande. Il semble que ces pays ont inspiré la copie de la Commission européenne. « Dans les autres États, la protection accordée est partielle et ne s’applique qu’à des secteurs ou catégories de travailleurs spécifiques », écrit la Commission européenne dans un communiqué, ajoutant que sa « proposition s’appuie sur une recommandation de la protection des lanceurs d’alerte de 2014 du Conseil de l’Europe ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
Les députés votent un paquet déchets

Réunis en session plénière à Strasbourg, les députés voteront demain sur le « paquet déchets »,…

Autres filières
Huile de Palme : la commission environnement de Strasbourg s’attaque à la déforestation

La commission environnement et sécurité sanitaire des aliments du Parlement européen a adopté le…

Réglementation
Les députés votent un paquet déchets

Réunis en session plénière à Strasbourg, les députés doivent voter ce jour sur le « paquet…

Alimentation animale-céréales
Deux bacilles de DSM autorisés en élevage

La Commission a accepté l’introduction dans les aliments et eau d’abreuvement pour animaux d’…