Aller au contenu principal

[Edito] Un été à reprendre des forces

Soleil, chaleur, Coupe du monde de football, diront certains, mettent déjà dans l’ambiance. D’ici quelques jours, nombre de Français seront au repos, en villégiature pour les plus chanceux. Les usines de l’agroalimentaire ralentiront le rythme. Le temps de souffler pour les professionnels du secteur. De reprendre des forces avant un automne intense pour les équipes commerciales qui vivront des négociations commerciales particulières. De nouvelles règles du jeu entreront en vigueur à l’issue de la promulgation du projet de loi Alimentation, dont on ne connaît pas encore la mouture finale. Et une nouvelle géopolitique de la grande distribution sera en place avec la mise en œuvre des alliances à l’achat entre Carrefour et Tesco, et Auchan, Casino, Schiever et Metro. Les grandes marques ont du souci à se faire, la tension risque d’être centrée sur elles lors du prochain round de négociations commerciales. Pour les PME, Dominique Amirault, président de la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (Feef), exprimait la semaine dernière dans nos colonnes son espoir d’un traitement différencié de la part des distributeurs. Et ce, pour la bonne raison qu’ils ont de plus en plus besoin de leur image pour redorer la leur, à l’heure de la tendance au manger plus sain, plus local et plus responsable. En cas de dérapage, Richard Girardot a, pour sa part, prévenu lors des 50 ans de l’Ania, qu’il ne s’était pas assagi en accédant à sa présidence. « Sur ce sujet, je continuerai inlassablement à dénoncer un système complètement fou d’autodestruction de nos filières », a-t-il déclaré. Et de prévenir qu’il comptait sur « une action toujours plus volontaire des services de l’État », comme garde-fous ; « aujourd’hui et pour les prochaines négociations 2019 qui sont un peu celles de la dernière chance ». La dernière chance de recoller les morceaux au sein d’une grande famille de l’alimentation « déchirée », selon lui. Sans préjuger de l’issue de ces négociations, l’été ne sera pas de trop pour que chacun reprenne des forces pour ensuite se préparer au mieux à retourner dans les box de négociations. Très bel été à tous !