Aller au contenu principal

Dinde : la France s’affirme en Europe

La filière dinde française a vécu une année 2017 synonyme de moindre pression des importations en provenance de l’Union européenne, relaie le Comité interprofessionnel de la dinde française (Cidef) dans son dernier bulletin interfilières. L’Hexagone a acheté 36 000 tonnes de viandes et préparations auprès de ses voisins, soit 1 % de moins qu’un an plus tôt. L’Allemagne est de loin le premier fournisseur avec 12 744 t expédiées et détient 36 % de parts de marché en volume. Suivent l’Espagne (5 692 t) et l’Italie (4 795 t). En valeur, les dépenses hexagonales atteignent près de 118 millions d’euros (M€), dont 44 M€ en faveur de l’Allemagne.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volaille : l’Europe accroît sa présence en Afrique

Volaille : 2017 a commencé sur une tendance plus positive pour les filières…

Aviculture
Volaille : plus d’offre, moins d’imports

L’Union européenne (UE) a réduit de 8,6 % ses importations de volaille au premier trimestre, à…

Aviculture
Fluidité retrouvée pour la dinde française

Volaille : Après de nombreux mois synonymes de retards d’enlèvement, le marché…

Aviculture
Œufs : recul de la demande en Allemagne

Œufs : Nos voisins allemands sont plus durement touchés par la fraude au…