Aller au contenu principal
Thumbnail
Viande bovine : un marché très calme

Bovins : Le marché de la viande bovine s’est montré très calme ces derniers temps, avec une demande qui tourne au ralenti, ce qui est assez classique pour un mois de juin.

Thumbnail
Porc : l’amont tente de soutenir les cours

Porc : Nouvelle séance sans grand changement de tendance jeudi à Plérin.

Thumbnail
Viande bovine : envois toniques vers le Royaume-Uni

Bovins : Sur les quatre premiers mois de 2018, les envois de viande bovine de la France vers le Royaume-Uni ont bondi de 88 %, selon AHDB, tirés par de forts besoins des…

Thumbnail
Porc au Danemark : 12 fois moins d’élevages en 30 ans

Porcelets : En trente ans, le nombre d’élevages de porcs au Danemark a été quasiment divisé par 12, passant de 37 690 en 1987 à 3 294 en 2016 et 3 226 en 2017, selon la fédération…

Thumbnail
Gros bovins : commerce laborieux

Bovins : Pas de changement de tendance cette semaine sur les marchés des gros bovins, qui souffrent d’un commerce assez laborieux.

Thumbnail
Viande de porc : un commerce en deçà des attentes

Découpe : Le marché français est jugé tout juste satisfaisant à plus calme que prévu en ce milieu de semaine. Les volumes écoulés sont moins importants qu’espéré.

Thumbnail
Broutards : exportations toniques limitées par l’offre

Broutards : Les disponibilités du moment demeurent insuffisantes pour répondre à la demande dans son ensemble, ce qui permet au marché de rester sur une tendance haussière.

Thumbnail
[Infographie Porc] États-Unis : Mexique et Corée prennent le relais de la Chine

Découpe : Les États-Unis ont exporté 866 346 tonnes de viande de porc en cumul de janvier à avril, selon l’US Meat export federation.

Thumbnail
Bovins : la consommation reprend en Italie

Bovins : Les volumes de viande bovine achetés par les ménages italiens ont progressé de 2,5 % au premier trimestre 2018, alors qu’ils se redressaient déjà en 2017 (+1,7 %), selon…

Thumbnail
Porc : l’Europe hésite, le reste du monde rebondit

Porc : Partout en Europe, les abattoirs peinent à revaloriser mais aussi à écouler leurs découpes, les stocks progressent et atteignent des niveaux qui n’avaient pas été anticipés…