Aller au contenu principal

Bovins : les opérateurs attendent le printemps

© François d'Alteroche / Réussir

Bovins : Le commerce des animaux maigres reste régulier, mais le manque de revalorisation des cours de la viande limite toute reprise nette des prix. Les opérateurs préparent la saison des herbages dans le calme, sans grande euphorie. Les prix évoluent peu, à des niveaux néanmoins supérieurs à ceux de l’an dernier.

En broutards, l’ambiance commerciale est favorable, l’offre est peu abondante pour le moment et la demande est au rendez-vous. La diversité des débouchés pour les mâles vaccinés permet à ces animaux de trouver facilement preneur, à des tarifs stables à légèrement haussiers.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages se poursuit

Bovins : Les achats de viande bovine fraîche par les ménages français ont…

Viandes
Broutards : horizon dégagé, commerce régulier

Bovins : Les stocks de mâles de 6 à 12 mois étaient stables en décembre, selon…

Viandes
Viande ovine : nouveau déclin des achats des ménages

Ovins : Les achats de viande ovine par les ménages français ont reculé de 4,5…

Viandes
Bovins : nette hausse des exportations de l’UE en 2016

Bovins : Les exportations de viande bovine et d’animaux vifs de l’Union…