Aller au contenu principal

Beurre : les ruptures se généralisent

© Gutner

La cotation industrielle du beurre a baissé deux semaines de suite. À 6 550 €/tonne début octobre, le beurre cube s’inscrivait en repli de 350 euros (-5 %) par rapport à son niveau de deux semaines plus tôt. Un repli lié à la frilosité des acheteurs et à la recherche d’alternatives de la part des industriels qui le peuvent. Mais il n’en reste pas moins que les prix demeurent à un niveau historiquement haut. Au-delà de la question du prix, pour certains acheteurs, c’est la question de la pénurie qui se pose. Selon les grossistes, les boulangers pâtissiers restent les premiers touchés et peinent à trouver la matière première nécessaire à l’élaboration des viennoiseries. Les grossistes font état de rupture sur tous types de beurres : AOP, premium, premier prix.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
Beurre : après les records, quelle revalorisation ?

La cotation spot du beurre cube de 25 kg publiée par Atla s’est tassée la…

Produits laitiers
Lait biologique : toujours sous le signe de la croissance

L’heure reste à la croissance du marché français des produits laitiers biologiques.

Produits laitiers
Vers une reprise de la collecte européenne au printemps

La tendance est la baisse sur le marché des produits laitiers, notamment pour le beurre.

Produits laitiers
Les cours s’effritent dans un marché assez actif

En Europe, le marché des produits laitiers demeure peu évolutif.