Aller au contenu principal

Les Sud-Américains déchantent de l’embargo russe

Les envois de viandes de bœuf de la Pampa vers Moscou ont pratiquement disparu à cause de la forte dévaluation du rouble. © © Nicole Ouvrard

L’embargo de Moscou sur les aliments de l’UE n’a profité à aucune filière exportatrice du Brésil ni de l’Argentine. Les ventes de viandes et fruits à destination de ce marché ont au contraire chuté depuis la mise en place de l’embargo il y a deux ans.

L’embargo de Moscou sur les aliments en provenance de l’Union européenne n’a pas favorisé ses importations d’aliments d’origine sud-américaine. La nouvelle tombée en août 2014 avait émoustillé les services commerciaux des ambassades argentines et brésiliennes, et suscité l’espoir des industriels qui connaissent bien leurs clients russes, leurs qualités (preneurs de gros volumes) et leurs défauts (des prix bas et des autorités imprévisibles).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
L'OMC donne raison aux USA face à l'Indonésie

Un panel de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) s'est prononcé jeudi en faveur des Etats-…

Focus produits
Quels moteurs de choix dans le monde ?

L’organisme britannique AHDB a publié une étude sur les priorités des consommateurs lorsqu’ils…

Viandes
Ovins : hausse des exportations irlandaises

Ovins : Au premier trimestre, les exportations irlandaises de viande ovine ont…

Viandes
Bovins : vers une hausse des échanges mondiaux

Gros bovins : Selon le département américain de l’agriculture (USDA), les…