Aller au contenu principal

Broutards : horizon dégagé, commerce régulier

© Gutner / Reussir

Bovins : Les stocks de mâles de 6 à 12 mois étaient stables en décembre, selon l’Idele, qui prévoit une certaine fluidité du commerce au premier trimestre. La demande italienne semble régulière pour le moment. L’effet potentiel de l’aide exceptionnelle à la commercialisation des jeunes bovins de plus de 680 kg à l’export semble néanmoins un peu flou pour certains opérateurs. Si cela peut permettre de dégager des places dans les ateliers d’engraissement français, et donc de dynamiser la demande en broutards, il est difficile d’estimer le nombre d’animaux qui pourraient être concernés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages se poursuit

Bovins : Les achats de viande bovine fraîche par les ménages français ont…

Viandes
Viande ovine : nouveau déclin des achats des ménages

Ovins : Les achats de viande ovine par les ménages français ont reculé de 4,5…

Viandes
Bovins : les opérateurs attendent le printemps

Bovins : Le commerce des animaux maigres reste régulier, mais le manque de…

Viandes
Bovins : nette hausse des exportations de l’UE en 2016

Bovins : Les exportations de viande bovine et d’animaux vifs de l’Union…