Aller au contenu principal

Guerre des prix en poudres, fermeté en matières grasses

© Stéphane LEITENBERGER

Le marché des produits laitiers demeure très contrasté selon les produits considérés. Ainsi, en poudres de lait, l’heure est à la baisse en France comme sur le marché mondial. Alors que l’Europe était récemment plus compétitive que l’Océanie, les prix néo-zélandais ont chuté la semaine dernière, faute d’acheteurs, ce qui a rétréci l’écart tarifaire entre les deux hémisphères. De plus, les opérateurs sont nombreux à parier sur un recul de la collecte néo-zélandaise inférieur aux prévisions. Actuellement, sur la période de juin 2016 à janvier 2017, les volumes produits sont 2,61 % en dessous du niveau de la même période un an plus tôt, selon le Clal.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
Beurre : nouvelle hausse sur tous les continents

Le marché international des produits laitiers garde peu ou prou la même orientation.

Autres filières
Surplus de cacao : « il peut s’avérer plus faible »

Les Marchés Hebdo : Les cours du cacao sont en pleine chute.

Produits laitiers
Beurre : manque de disponibilités

Les stocks de beurre ont fondu au fil de l’année 2016 et les prix flambent.…

Produits laitiers
Les grandes tendances se confirment

En France comme dans le reste du monde, les grandes tendances se confirment : fermeté pour la…