Aller au contenu principal

Etats généraux : et l’emploi ? demande la FGA-CFDT

Saluant la tenue des Etats généraux de l’alimentation en juillet prochain pour « permettre un meilleur équilibre des relations entre acteurs de la filière » et « accompagner la nécessaire transformation du modèle productif », la FGA-CDFT estime dans un communiqué qu’un « travail sur l’alimentation doit aborder d’autres aspects tout aussi importants ». Et de citer les « enjeux environnementaux et sanitaires, l’accès à une alimentation de qualité, la défiance des consommateurs envers les IAA ». Sans oublier les questions d’emploi, d’évolution des compétences et des conditions de travail « qui seront également centrales dans cette transformation souhaitée des filières agroalimentaires », déjà impactées par la transition numérique. 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
La répartition de la valeur, priorité des états généraux

Les états généraux de l’alimentation débuteront « début juillet », sous le pilotage du…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Stéphane Travert prépare les Etats généraux de l’alimentation

Le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a entamé hier une série d’entretiens…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux : Un élargissement à l’environnement est demandé   

La première fédération environnementale de France a lancé mercredi un appel…

Dossiers
Une « vraie vision économique » espérée

Coop de France est convaincu que la question centrale de la rémunération des producteurs passe…