Aller au contenu principal

Emmanuel Macron presse les filières de monter en gamme

Emmanuel Macron a tenu un discours le 11 octobre au Min de Rungis pour faire un point d'étape sur les états généraux de l'alimentation. © Marché de Rungis

Élus politiques, représentants syndicaux, professionnels de l’agriculture et de l’agroalimentaire, tous étaient réunis en ce 11 octobre au marché d’intérêt national de Rungis pour écouter l’allocution présidentielle, à mi-parcours des états généraux de l’alimentation. Après un mois et demi de réunions au sein des sept ateliers du premier chantier et de médiatisation des attentes des différentes parties prenantes, les annonces d’Emmanuel Macron étaient très attendues par le secteur.

Un contrat qui serait proposé par les agriculteurs

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
La répartition de la valeur, priorité des états généraux

Les états généraux de l’alimentation débuteront « début juillet », sous le pilotage du…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux : et l’emploi ? demande la FGA-CFDT

Saluant la tenue des Etats généraux de l’alimentation en juillet prochain pour « permettre…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Stéphane Travert prépare les Etats généraux de l’alimentation

Le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a entamé hier une série d’entretiens…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux : Un élargissement à l’environnement est demandé   

La première fédération environnementale de France a lancé mercredi un appel…