Aller au contenu principal

Ekibio renforce ses filières à l’amont

Didier Perreol, président-directeur général et fondateur d'Ekibio. © DR

« Nous travaillons avec des agriculteurs en direct, sur le petit épeautre de la haute Provence, le riz de Camargue, la châtaigne d’Ardèche ou le millet, avec des contrats en volume depuis plusieurs années », rappelle Didier Perreol, président-directeur général fondateur d’Ekibio (95 M€ de CA en 2017, à +8 % sur un an, 220 salariés). Cette année, Didier Perreol, évoquant « une bonne récolte », ne s’inquiète pas trop de son approvisionnement en matières premières, même si les conversions suffisent tout juste à alimenter le marché, d’où les prix élevés en farine. Pour les sécuriser, Ekibio compte sur « sa connaissance parfaite du terrain ». « Nous sommes proches des producteurs avec qui on partage une vision à trois ans », confie Didier Perreol.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

L'Écho des fournisseurs
Le bio a gagné 2 millions d’hectares depuis 2010 en Europe

Avec plus de 11 millions d’hectares de superficie certifiée ou en cours de conversion en 2015, l…

Fruits et légumes
Pro Natura s’installe sur le Min de Toulouse

A partir de janvier 2017, le Min de Toulouse accueillera le grossiste Pro Natura sur une surface…

Témoignages
Le bio, « il ne faut pas avoir peur d’y aller ! »

Dans les Hauts-de-France, des territoires expérimentent l’introduction des…

L'Écho des fournisseurs
Restauration durable et locale : l’amendement Allain est entériné

Dans trois ans, à compter du 1er janvier 2020, les restaurants collectifs des…