Aller au contenu principal

#Egalim : une loi sera présentée au premier semestre 2018

Capture d'écran du discours du Président de la République. © Elysee

« Je suis favorable au relèvement du seuil de revente à perte économique pour les produits alimentaires et à l’encadrement des promotions », a déclaré Emmanuel Macron hier, lors de son point d’étape sur les états généraux de l’Alimentation à Rungis. Le Président de la République a toutefois conditionné cette mesure au fait que « le juste revenu aux producteurs soit garanti et qu’une qualité supérieure des produits pour les consommateurs puisse être aussi l’objectif collectivement recherché ». Aucune modification législative ne sera promulguée avant le début des négociations commerciales mais le président a annoncé qu’une loi sera présentée au Parlement au premier semestre 2018 et votée avant la fin de ce premier semestre.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
« Ce qui est vital : stopper la guerre des prix »

Les Marchés Hebdo : Qu’attendez-vous de ces états généraux de l’…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux de l'Alimentation : le Premier Ministre développe les grands enjeux

Edouard Philippe a donné ce matin le coup d’envoi des Etats Généraux de l’Alimentation.

Les acteurs de l'agroalimentaire
La répartition de la valeur, priorité des états généraux

Les états généraux de l’alimentation débuteront « début juillet », sous le pilotage du…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Etats généraux : et l’emploi ? demande la FGA-CFDT

Saluant la tenue des Etats généraux de l’alimentation en juillet prochain pour « permettre…