Aller au contenu principal

Doux : les offres de reprise étaient examinées hier

Le tribunal de commerce de Rennes a examiné hier, à huis clos, les offres de reprise du volailler breton Doux, en liquidation judiciaire. Les juges consulaires avaient convoqué quelque 600 personnes. L’audience a duré plus de quatre heures. Deux offres principales se font face : celle du volailler ukrainien MHP et celle du consortium réunissant notamment le leader français de la volaille LDC, la coopérative Terrena, actuel actionnaire de Doux, et le distributeur saoudien Al-Munajem. « Le projet, c'est de transformer le modèle de Doux pour aller vers du poulet de qualité produit en France », a déclaré à l'AFP Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne. La région apporte 20 millions d'euros à l'offre de reprise du consortium, qui a la préférence des salariés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Aviculture
Œufs calibrés : l’offre dirige les prix

Les cours des œufs calibrés continuaient de progresser vendredi en France, tout comme ceux des…

Volailles
Quatre offres de reprise de Tilly-Sabco

Trois nouvelles offres de reprise de l’industriel breton de la volaille Tilly-Sabco ont été…

Volailles
Influenza : les périmètres d’abattage préventifs étendus

Le ministère de l’Agriculture a élargi hier les périmètres d’abattage préventif de palmipèdes.…