Aller au contenu principal

Discours d’E. Macron : Coop de France ne veut pas de « déclarations d’intention »

À quelques heures du discours d’Emmanuel Macron sur les états généraux de l’Alimentation, Coop de France interpelle le Président de la République dans un communiqué pour le prévenir que « les mesures annoncées ne pourront pas se réduire à de simples déclarations d’intention » et « devront permettre aux négociations commerciales 2018 de s’engager sur de nouvelles bases ». « Si, dans l’attente des ordonnances qui ne semblent pas pouvoir être prises en urgence, nous devions procéder par engagements volontaires des acteurs de la filière alimentaire, il est indispensable que le cadre soit extrêmement clair, porté par des engagements concrets partagés par l’ensemble des acteurs, et faire l’objet d’un suivi et de contrôles », avertit l’organisation.


En relation

Dossiers
Une « vraie vision économique » espérée

Coop de France est convaincu que la question centrale de la rémunération des producteurs passe…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : premières pistes évoquées lors de l’atelier 5

« Plutôt intéressant et bien animé avec un bon niveau d’échange malgré la…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : Coop de France réclame un dispositif de soutien pour le bio

Prenant acte de l’arrêt de l’abondement de l’Etat en complément du Feader…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Emmanuel Macron appelle la coopération à plus de transparence

Dans son discours hier à Rungis, le président de la République n’a pas été…