Aller au contenu principal

Dioxyde de titane : « le doute n’est pas permis »

Florence Pradier, secrétaire générale du Syndicat des confiseurs de France. © DR

Les Marchés Hebdo : Les confiseurs de France sont collectivement engagés à supprimer le dioxyde de titane, un colorant blanc pouvant contenir des nanoparticules. Pourquoi, alors que l’Efsa a émis un avis positif en 2016 ?

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Alimentation animale-céréales
Deux bacilles de DSM autorisés en élevage

La Commission a accepté l’introduction dans les aliments et eau d’abreuvement pour animaux d’…

Autres filières
Le glyphosate ne doit pas être classé comme cancérogène, selon l’ECHA

Le glyphosate, substance herbicide dont l'autorisation est contestée dans l'UE, ne doit pas être…

Autres filières
L'UE va renforcer son système de contrôle des denrées alimentaires

L'Union européenne va nettement renforcer son système de contrôle sanitaire des denrées…

Réglementation
Nouveau règlement européen sur les contrôles officiels

Après dix-huit mois de travaux, le Parlement européen a adopté, le 15 mars…