Aller au contenu principal

Dinde : un marché moins engorgé

© Armelle Puybasset

À plus de 11 kg en avril, le poids moyen à l’abattage des dindes approchait les 10,8 kg cet été, selon le Comité interprofessionnel de la dinde française (Cidef). Un repli à relier à la forte baisse des mises en place en début d’année qui a permis aux éleveurs de limiter l’offre et résorber les stocks sur pieds. Cet ajustement de la production a d’autant plus porté ses fruits que l’offre européenne s’est avérée plus limitée. De janvier à mai par rapport à 2016, la baisse a atteint 7 % en Pologne et 3 % en Allemagne. En cause, la grippe aviaire qui a entraîné des abattages sanitaires, mais aussi obligé les éleveurs d’outre-Rhin à conserver leurs femelles pour limiter la baisse de leur activité, alors que celles-ci sont habituellement exportées en Pologne, précise-t-on au Cidef.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Poulet : moins d’offres, moins de demande

Volaille : La consommation française de viande et préparations de poulet peine…

Aviculture
Baisse chronique de la production

Alors que les ventes de lapin sont jugées décevantes par les opérateurs, la…

Aviculture
Canard : l’offre freine la demande

L’automne est souvent synonyme de regain d’intérêt pour les découpes de canards, et 2017 ne…

Aviculture
Lapin : une filière sous tension

L’année 2017 pourrait bien être une nouvelle année noire pour le lapin français.