Aller au contenu principal

Difficile en légumes, ferme en fruits

© Réussir

Légumes : En salades, la pression de l’offre tend à s’atténuer, ce qui autorise une petite fermeté des prix. En revanche, le marché de l’endive demeure morose, avec une offre trop large — 780 t hier dans les Hauts-de-France — au vu de la faible demande, entraînant de nouveaux replis tarifaires. De même, en poireau, la plus forte concurrence interrégionale et étrangère pèse sur les prix. Le commerce du chou-fleur demeure laborieux. Les engagements, notamment des industriels, permettent toutefois d’assurer un écoulement suffisant pour absorber les disponibilités (553 500 têtes hier).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
LDC Bretagne intéressé par les saucisses de Tilly Sabco

La date limite de dépôt des offres de reprise de Tilly Sabco, placé en redressement judiciaire…

Fruits et légumes
Légumes : meilleur commerce des produits d’automne

Légumes : Le temps plus frais a favorisé le repositionnement des consommateurs…

Fruits et légumes
PDT : une filière toujours peu approvisionnée

L’absence de pluies continue de freiner les travaux d’arrachages.

Fruits et légumes
Emblavements 2017 : le CNIPT appelle à la prudence

D’après les derniers prélèvements de l’UNPT-CNIPT, la baisse des rendements de pommes de terre…