Aller au contenu principal

Cristal Union résiste à l’après-quota

Le groupe coopératif Cristal Union a réalisé une campagne 2017-2018 bénéficiaire, avec un résultat net de 49 millions d’euros. De plus, le groupe dispose de capitaux propres s’élevant à 1,3 milliard d’euros pour une dette nette au 31 janvier 2018 de 724 millions d’euros, conférant à Cristal Union « une très bonne santé financière », insiste Jean-François Javoy, secrétaire général du groupe coopératif.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Le groupe Cavac résiste grâce à sa polyvalence

Les résultats de la coopérative vendéenne sur l’exercice 2015-2016 sont en…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Biocoop s’apprête à créer un fonds d’investissement pour la filière bio

Avec sa filiale Défi bio, Biocoop a déjà soutenu une dizaine d’entreprises…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Comment Danone prend un virage vers le bio en France

Il y a un an, Danone cassait sa tirelire pour débourser 12,5 milliards d’euros et acquérir le…

Autres filières, Bio
Tereos accuse une perte nette de 18 millions d'euros

En 2017, le groupe Tereos a connu une perte nette de 18,1 millions d’euros, contre un bénéfice…