Aller au contenu principal

Conso : les élaborés séduisent, le poulet résiste 

© TheCulinaryGeek

Volaille : Côté consommation, la volaille se distingue des viandes de boucherie. Selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel, les achats de viande et d’élaborés frais de volaille n’ont reculé que de 0,8 % en cumul annuel au 26 novembre par rapport à la même période un an plus tôt. Les élaborés affichent les meilleurs résultats avec des tonnages en hausse de 2,9 %, sous l’impulsion des panés frais surtout. Du côté de la viande fraîche, le poulet affiche de bons résultats, avec des volumes qui se maintiennent, grâce à la croissance des ventes d’escalopes qui compensent le recul du poulet PAC (-4,3 %) et des cuisses (-1,1 %).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…

Aviculture
Lapin : nette baisse des achats des ménages en mars

Volaille : Le commerce des volailles standard est régulier, néanmoins les…

Aviculture
Les panés de volailles tirent leur épingle du jeu

Volaille : La volaille continue de céder du terrain dans le…

Aviculture
Volaille : tassement des achats de viandes et élaborés frais

Volaille : L’effet rentrée est souvent de mise pour la volaille bien qu’il soit…