Aller au contenu principal

Comment les sucriers se sont préparés à l’après-quota

© Cristal Union

Les trois principaux industriels du sucre français résultent de regroupements relativement récents. Tereos, aujourd’hui numéro un français de la betterave, est un groupe coopératif constitué en 2003. Cristal Union, numéro 2 français, est aussi un groupe coopératif, né en 2000. Enfin, Saint Louis Sucre a été racheté en 2001 par l’Allemand Südzucker, numéro un européen.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
Cristal Union accueille la fin des quotas avec confiance

L’an dernier, les cours mondiaux élevés du sucre auraient pu permettre à Cristalco, branche…

Dossiers
Mieux gérer les pics d’activité et être plus réactif

Des solutions informatiques et des organisations du travail aident les entreprises…

Autres filières
Les secteurs à protéger de la libéralisation des échanges

La Commission européenne a présenté au dernier conseil agricole (le 15 novembre) une étude…

Dossiers
À la recherche des ingrédients innovants

La France regorge d’idées, de moyens et de matières premières pour apporter…