Aller au contenu principal
RSE

Comment engager sa mutation numérique

Yann Morin, directeur de l'organisation et des systèmes d'information du groupe coopératif Triskalia. © DR

Selon l’Association bretonne des entreprises agroalimentaires (ABEA), 37 % des entreprises du secteur « considèrent l’accélération des mutations technologiques et digitales comme une réalité dans leur établissement ». Et 10 % identifient « le projet de développement de la vente en ligne et du marketing digital sur Internet comme étant une priorité ». Il y a quelques semaines, le colloque organisé par l’ABEA à Rennes sur les dynamiques de l’emploi et de la formation en a fait part. Pour les organisateurs, « la digitalisation vient retravailler en profondeur la façon d’approcher les projets en entreprise nécessitant une évolution de la direction, des managers et d’emporter l’adhésion des salariés ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Carrefour mise sur une refonte de son offre alimentaire

Le 23 janvier dernier, Alexandre Bompard, président-directeur général de Carrefour, présentait…

Divers
PME et ETI, en manque de maturité numérique

Selon une enquête de Bpifrance Le Lab, 87 % des…

Dossiers
Virage de la transformation numérique

Opcalim Bretagne et Pays de la Loire mobilisent 1,9 million d'euros pour accompagner les…

Dossiers
Pour Quaternaire, management et digitalisation vont de pair

« Commencer la transformation d’une entreprise par l’évolution de son système d’…