Aller au contenu principal
Décision de l’Autorité de la concurrence

Cofigeo sommé de vendre Zapetti, Le Maire s’interpose

Ce matin après plusieurs jours de discussions et sans accord avec l’industriel, l’Autorité de la concurrence a autorisé la reprise d’actifs du pôle plats cuisinés du groupe Agripole (William Saurin, Panzani, Garbit) sous réserve que Cofigeo cède sa marque Zapetti et un site de production à un opérateur tiers. « Compte tenu des parts de marché que Cofigeo aurait atteint après l’opération – plus de 80% sur les plats cuisinés italiens et plus de 70% sur les plats cuisinés exotiques – la cession de la marque Zapetti et d’un site de production se sont avérés nécessaires au maintien d’une concurrence efficace au bénéfice in fine des consommateurs », explique l’Autorité de la Concurrence qui a laissé le choix à Cofigeo de céder le site de production de Camaret-sur-Aigues (84) ou celui de Pouilly-sur-Serre (02). Evoquant « une situation de quasi-monopole », Isabelle de Silva, présidente de l’Autorité de la concurrence, a comparé cette situation à celle de l’affaire Coca-Cola/Orangina. Il s’agit de la deuxième fois que l’Autorité utilise son pouvoir d’injonction depuis 2009 (après Canal+-TPS). Réagissant à cette décision, Bruno Le Maire a, quant à lui, décidé d’utiliser pour la première fois son pouvoir d’évocation estimant que « cette opération appelle également une appréciation sous l’angle des motifs d’intérêt général tels que le maintien de l’emploi et le développement industriel ». Il devrait faire connaître sa décision sur l’opération au plus tard le 19 juillet prochain.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le sort de Financière Turenne Lafayette bientôt réglé

Ce lundi 29 mai à 14h30 le tribunal de commerce de Paris doit examiner la reprise des activités…

Épicerie
Le tribunal valide la cession du pôle plats cuisinés de FTL

Le Tribunal de Commerce de Paris a homologué hier le plan de cession du pôle conserverie de…

Épicerie
Arterris voit grand pour La Belle Chaurienne

En octobre dernier, le tribunal de commerce de Paris donnait son accord pour la reprise de La…

Épicerie
Examen approfondi de la reprise de William Saurin, Panzani et Garbit par Cofigeo

La société propriétaire des marques Raynal & Roquelaure et de Zapetti peut-elle porter…