Aller au contenu principal

Chancerelle s’est redressé en 2017 grâce à l’innovation

Jean-François Hug, président de Chancerelle. © DR

Après une année 2016 très difficile, Chancerelle et le marché des conserves de poissons ont réalisé de meilleurs chiffres en 2017. L'occasion pour l’entreprise de réaffirmer son objectif d’« être le référent du poisson prémium pêché de façon responsable », affirme Jean-François Hug, président de la conserverie Chancerelle qui transforme tous ses produits à la main. Avec 150 millions de boîtes produites en 2017 pour une réalisation de 142 millions d’euros de chiffre d’affaires (dont 115 millions d’euros en France), Chancerelle a réussi à augmenter ses prix auprès des distributeurs, ce qui a permis à ses produits de regagner de la valeur. « L’évolution de notre volume de production est de 0 %.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Épicerie
Cémoi cherche à exporter le chocolat « à la française » hors d’Europe

Important fabricant de marques de distributeurs, Cémoi souhaite valoriser sa…

Produits laitiers
Les Maîtres laitiers du Cotentin créent leur marque Campagne de France

En pleine phase de lancement de leur marque propre, les Maîtres laitiers du…

Produits de la mer
Les sauces Morin prennent le large

La PME familiale Morin Marée vient d’investir dans une nouvelle unité de…

Produits de la mer
La Maison Gendreau met la gastronomie en boîte

La conserverie de Saint-Gilles-Croix-de-Vie s’associe à un chef étoilé…