Aller au contenu principal

Céréales : l’UE au secours des exportations françaises

Le Conseil céréales de FranceAgriMer a procédé, une fois de plus, à une réduction des prévisions d’exportation de blé tendre vers les pays tiers, de 200 000 t pour un total de 8,3 Mt, mais les ventes à l’UE ont été augmentées de 405 000 t, à 8,94 Mt, le poste exportations progressant ainsi de 200 000 t. Avec divers autres ajustements : baisse de la collecte, augmentation des utilisations par les Fab, FranceAgriMer parvient à un allégement du report de 508 000 t, à 2,66 Mt, inférieur à la moyenne quinquennale. Le stock de blé dur est réduit de 100 000 t par une augmentation équivalente des exportations pays tiers. Les ventes d’orge à l’UE sont révisées en hausse de 120 000 t, à 3,26 Mt et le stock final est diminué de 115 000 t, à 1,03 Mt.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Alimentation animale-céréales
Ajustement modique des bilans céréaliers par FranceAgriMer

Réuni hier, le conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer n’a pas modifié sensiblement ses…

Alimentation animale-céréales
Une récolte céréalière UE 2017 attendue en hausse de 9 Mt

Les premières prévisions de récolte européenne (UE à 28) de céréales et d’oléagineux établies…

Alimentation animale-céréales
FranceAgriMer allège les bilans blé et orge 

Les mises à jour des bilans prévisionnels par le conseil céréales de FranceAgriMer, réuni hier,…

Alimentation animale-céréales
Les riziculteurs européens alertent Bruxelles

Les producteurs de riz, principalement installés dans le sud de l'UE (Italie, Espagne, Portugal…