Aller au contenu principal

Céréales : des prix au plus bas

Mauvais début de semaine pour le blé européen. Nous écrivions récemment que le redressement du marché du blé dépendait plus d’une éventuelle catastrophe climatique que d’un bouleversement des fondamentaux. Mais rien de ce genre ne s’est produit. Au contraire, un temps exceptionnellement clément permet à l’origine mer Noire de charger sans problème. Chicago a baissé devant le manque d’export et l’euro est passé en peu de temps de 1,16 à 1,19 $. L’Égypte a encore retenu la Russie pour son appel d’offres de 120 000 tonnes. Les opérateurs français comptent bien participer à celui de l’Algérie.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Céréales
Le blé américain ploie sous la concurrence mondiale

Les cours du blé américain ont de nouveau ployé lundi sous la pression de la concurrence…

Oléoprotéagineux
Des commandes chinoises soutiennent maïs et soja

Le département américain de l’Agriculture a annoncé en début de séance mercredi, la vente de 263…

Céréales
Un marché du blé indécis

Les bas prix actuels incitant les pays importateurs à se couvrir, le marché mondial est animé.…

Oléoprotéagineux
Chicago : le soja avance, inquiétudes sur la météo

Le cours du soja a progressé lundi à Chicago, sous l’effet de craintes persistantes sur la…