Aller au contenu principal

Ce qui grignote les marges

La hausse rapide des matières premières, la pression promotionnelle et la guerre des prix entre grandes enseignes de distribution font des relations commerciales le principal facteur de la performance opérationnelle. Le bilan économique de l’industrie alimentaire présenté ce printemps par l’Ania met en exergue la reprise de la flambée des matières premières. De sources Insee et Ania, l’évolution des prix des denrées utilisées est passée de -15 % en glissement annuel à +13,6 % entre le début et la fin de l’année 2016. Les cours des matières premières ont augmenté de 45 % depuis 2008. Or, leur poids dans les chiffres d’affaires dans la seconde transformation (source Esane) est généralement compris entre 40 et 50 %, et dans la première transformation, il va jusqu’à 77 %.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Nombreuses matières premières en hausse

Les coûts de production en pâtisserie, meunerie, confiserie, pâte, conserve…

Les acteurs de l'agroalimentaire
L’Ania salue les engagements de la distribution

Dans un communiqué daté du 7 novembre, l’Ania salue « la volonté des enseignes de s’engager…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Recommandations à Bruxelles pour soutenir l'agriculture

A l'issue de dix mois de travaux, douze spécialistes européens du commerce agricole ont présenté…

Dossiers
Protéines France : une vision de recherche commune

L’important potentiel français en matières premières protéiques sert de base…