Aller au contenu principal
Thumbnail
Produits laitiers : fermeté, même en poudre

Les cours du beurre demeurent résolument fermes en France comme dans le reste de l’Europe.

Thumbnail
La production de beurre devrait se ressaisir

En beurre, la demande intérieure est tonique, que ce soit du côté des ménages ou des industriels. Ainsi la consommation intérieure pourrait-elle augmenter de 0,9 % en 2018.

Thumbnail
[Infographie] Produits laitiers : hausse des exportations européennes

Sur les deux premiers mois de l’année, les exportations européennes de produits laitiers ont progressé de 5,2 % en volume et 2,4 % en valeur, comparé à la même période de l’année dernière, selon…

Thumbnail
[Infographie] Produits laitiers : dix achats en moins en cinq ans

Les produits laitiers pâtissent de la perte de la structuration traditionnelle des repas des Français, qui consomment de moins en moins d’entrées, fromages et desserts.

Thumbnail
Lait : production en hausse début 2018

Sur les deux premiers mois de 2018, la collecte laitière européenne a progressé de 3,5 % selon les données de Bruxelles.

Thumbnail
Produits laitiers : la crème enflamme le marché

La demande de crème en Europe bat son plein au printemps, que ce soit pour la fabrication de beurre de printemps, de crèmes glacées ou de chantilly.

Thumbnail
[Infographie] Poudre de lait : Bruxelles se veut optimiste pour 2018

En cause, la hausse de la collecte laitière qui pourrait atteindre 167,4 millions de tonnes, soit 1,2 % de plus que l’an dernier.

Thumbnail
Trop d’offres, sauf en beurre

En janvier, la collecte laitière européenne a progressé de 4 % par rapport à 2017 selon la Commission, qui estime que les volumes pourraient grimper de 1,4 % sur 2018.

Thumbnail
Marché français régulier, marché mondial incertain

La demande reste régulière sur le marché français du beurre comme du fromage, les prix demeurent bien orientés dans l’ensemble.

Thumbnail
[Infographie] Produits laitiers : La balance commerciale française a encore reculé

La hausse des exportations de 540 M€ (+8 %), pour atteindre 7,16 Mds€, n’a pas compensé la progression des importations de 23 %.