Aller au contenu principal
Thumbnail
Produits laitiers : la crème enflamme le marché

La demande de crème en Europe bat son plein au printemps, que ce soit pour la fabrication de beurre de printemps, de crèmes glacées ou de chantilly.

Thumbnail
[Infographie] Poudre de lait : Bruxelles se veut optimiste pour 2018

En cause, la hausse de la collecte laitière qui pourrait atteindre 167,4 millions de tonnes, soit 1,2 % de plus que l’an dernier.

Thumbnail
Trop d’offres, sauf en beurre

En janvier, la collecte laitière européenne a progressé de 4 % par rapport à 2017 selon la Commission, qui estime que les volumes pourraient grimper de 1,4 % sur 2018.

Thumbnail
Marché français régulier, marché mondial incertain

La demande reste régulière sur le marché français du beurre comme du fromage, les prix demeurent bien orientés dans l’ensemble.

Thumbnail
[Infographie] Produits laitiers : La balance commerciale française a encore reculé

La hausse des exportations de 540 M€ (+8 %), pour atteindre 7,16 Mds€, n’a pas compensé la progression des importations de 23 %.

Thumbnail
Beurre : offre plus large mais des acheteurs aux aguets

La hausse saisonnière de la collecte et les perspectives d’offre européenne plus larges rassurent les opérateurs sur un marché moins tendu.

Thumbnail
[Infographie] Beurre : net recul à l’export en 2017, faute de disponibilités

Les exportations européennes de beurre ont reculé de 15 % en volume en 2017 par rapport à 2016, selon la Commission.

Thumbnail
[Infographie] Le pays du fromage en recul en 2017

La France a produit 1,87 million de tonnes de fromages, tous laits confondus, en 2017, selon les données FranceAgriMer. C’est 1 % de moins qu’en 2016.

Thumbnail
Beurre : retour de la tension sur tous les fronts

La tension sur la matière grasse a commencé à remonter en février sur les marchés à terme américains puis européens. Les volumes échangés progressaient. Sur le marché spot, même agitation.

Thumbnail
Poudre de lait : l’Union, leader mondial en 2017

L’UE s’est imposée comme le premier exportateur de poudre de lait écrémé, avec près de 779 000 tonnes (+36 %), devant les États-Unis qui ont ainsi perdu leur première place (608 000 t, +3 %).