Aller au contenu principal
Thumbnail
Chicago : soja et maïs progressent, blé en léger repli

La hausse observée sur le marché du maïs et du soja, mercredi à Chicago, est principalement liée à des mouvements techniques, aux achats d’investisseurs spéculatifs couvrant leurs positions.

Thumbnail
Chicago : les moissons de soja pèsent sur le prix

Le prix du soja a baissé lundi à Chicago, les investisseurs anticipant une moisson plus rapide que prévu aux États-Unis.

Thumbnail
Petite hausse des cours du colza européen

Semaine du 17 au 24 octobre. Les cotations du colza européen et français ont terminé la journée du 23 octobre sur une petite note positive par rapport au 16 octobre dernier,…

Thumbnail
Les cours du colza évoluent peu

Semaine du 10 au 17 octobre. Les cotations du colza sur Euronext et les places françaises du 16 octobre se sont retrouvées à peu près au même niveau que celui observé le 9.

Thumbnail
Chicago : maïs, blé et soja reculent légèrement

Les cours du maïs, du blé et du soja se sont tassés mercredi à Chicago, la perspective de récoltes abondantes continuant à peser sur le marché.

Thumbnail
Chicago : les moissons pèsent sur le maïs et le soja

Les cours du maïs et du soja ont terminé en baisse lundi à Chicago alors que les moissons aux États-Unis, récemment perturbées par les pluies, devraient accélérer dans les prochains jours.

Thumbnail
L’annonce de Saipol fait pression sur les cours du colza

Semaine du 3 au 10 octobre. Commençant la semaine 40 en hausse, les cotations de la graine de colza sur le marché physique hexagonal ont finalement cédé du terrain en fin de…

Thumbnail
Retraits du pétrole et du soja pèsent sur le colza européen

Semaine du 26 septembre au 3 octobre.

Thumbnail
Chicago : en pleines moissons aux USA, maïs et soja reculent

Les cours du maïs et du soja ont légèrement reculé lundi à Chicago alors que la saison des moissons bat son plein. Les prix du blé ont aussi baissé.

Thumbnail
Le soja américain toujours très demandé

Semaine du 19 au 26 septembre. Les cours du colza sur les marchés à terme européen et physique français ont une nouvelle fois gagné du terrain entre les semaines 38 et 39.