Aller au contenu principal
Pomme de terre : une filière lourde

Le marché de la pomme de terre demeure très difficile en cette période de vacances scolaires et de grande douceur climatique. Les cours restent sous pression.

Légumes : des marchés diversement orientés

Légumes : Les cours du chou-fleur restaient bataillés avant le week-end. Les engagements ont progressé, mais les apports aussi (5,9 millions de têtes).

Rungis : demande moindre avec les congés scolaires

Dans contexte d’offre assez large et de demande faible, les cours des fruits et légumes se sont diversement orientés hier à Rungis.

Une tendance très variable, selon les produits

Légumes : Les besoins demeurent très limités en endive, ce qui favorise le maintien de la pression sur les prix. La tendance est la même pour le poireau.

Légumes : ralentissement du commerce

Légumes : Les offres d’endive et de chou-fleur s’avèrent soutenues, face à de faibles besoins, ce qui entraîne de nouvelles baisses des prix.

Échalote : petite progression des ventes

Une petite reprise de l’activité a été ressentie en semaine 7, les opérateurs profitant des plus bas prix atteints ces derniers jours pour se couvrir davantage.

Oignon : un négoce difficile

Le marché reste très médiocre sur l’Hexagone comme à l’export.

PDT : le commerce est lourd

Les cours de la pomme de terre de conservation ont continué de reculer ces derniers jours, en frais comme à l’industrie, les acheteurs demeurant peu intéressés.

Une consommation des plus limitées

Légumes : Les marchés sont restés compliqués, en semaine 7, en particulier ceux du poireau et de l’endive, deux légumes pour lesquels la demande demeure aux abonnés absents.

Rungis : des cours diversement orientés

Hier, l’offre en fruits et légumes était large à Rungis, face à une demande d’autant plus moyenne que le temps pluvieux ne stimulait pas le commerce.