Aller au contenu principal
Thumbnail
Pêches : des prix espagnols en repli

À 107 €/100 kg en moyenne dans l’Union européenne en semaine 25, le prix des pêches et nectarines s’installait 1 % sous sa moyenne des cinq dernières années, selon Bruxelles. C’est en France que…

Thumbnail
Fruits : bonne tenue générale des prix

Fruits : Les disponibilités de fraises remontantes sont limitées, ce qui favorise la bonne tenue des cours.

Thumbnail
Une demande un peu plus calme

Le marché de la pêche et de la nectarine reste fluide. La faiblesse des apports reste toutefois un facteur limitant du commerce, les demandes des clients étant difficilement satisfaites.

Thumbnail
Pomme de terre : fin de campagne de conservation

La campagne de pomme de terre primeur se poursuit. Après la Bretagne et la Vendée, c’est au tour du Sud de la France de démarrer la saison.

Thumbnail
Une consommation active en fin de semaine dernière

Fruits : Une meilleure activité a été enregistrée en abricot en deuxième partie de semaine, avec le beau temps et l’amélioration du niveau qualitatif. Les prix se sont raffermis…

Thumbnail
[Infographie] Légumes : mauvais bilan pour l’hiver 2017-2018

Baisse des volumes et baisse des prix par rapport à la campagne précédente, le bilan que dresse Agreste de la campagne 2017-2018 des légumes d’hiver est clairement négatif.

Thumbnail
Une demande enfin plus présente

Légumes : En tomate, les cours remontent sensiblement, dopés par la meilleure demande. L’offre de concombre est également facilement écoulée, à des niveaux de prix fermes.

Thumbnail
Un climat plus propice au commerce

Le marché du melon tend à se rééquilibrer : la demande s’active, avec le beau temps et la qualité s’améliore.

Thumbnail
Très calme en échalote, fin de campagne pour l’oignon

Les cours bretons de l’échalote de silo n’évoluent pas, se maintenant entre 0,34 et 0,40 euro le kilo à l’expédition. L’activité commerciale tourne au ralenti.

Thumbnail
Dans l’attente d’une relance du commerce

Fruits : En abricot comme en cerise, la qualité hétérogène des offres a continué de peser sur la tendance, rendant la demande très prudente.