Aller au contenu principal
Thumbnail
Commerce difficile en produits d’hiver 

Légumes : Le marché des produits d’hiver montre de nombreux signes d’engorgement. Ainsi en chou-fleur, la demande est atone et les cours au plus bas.

Thumbnail
Une demande plus timide en général

Légumes : Les offres régionales de tomate se développent, ce qui induit un tassement des prix, jusqu’alors très élevés, et facilite les ventes.

Thumbnail
Développement des offres printanières

Légumes : L’offre de tomate se développe (326 t en Bretagne et 280 t en Provence hier). Le marché reste équilibré, soutenu par une bonne activité promotionnelle.

Thumbnail
Pomme de terre : une demande limitée

Les besoins en frais sur l’Hexagone demeurent faibles, malgré la persistance de nombreuses actions promotionnelles en GMS.

Thumbnail
Bonne demande en produits de saison

Légumes : Le temps printanier a dynamisé la demande en légumes de saison.

Thumbnail
Le commerce s’active avec le printemps

Légumes : En asperge, les volumes restent limités et les prix élevés, les ventes sont donc mesurées. Néanmoins la mise en place devrait s’activer la semaine prochaine.

Thumbnail
Les produits d’hiver perdent du terrain avec le printemps

Légumes : Malgré la confirmation d’apports plus mesurés, les cours du chou-fleur conservent des niveaux planchers.

Thumbnail
Développement des campagnes de printemps

Fruits : L’offre de fraise se développe progressivement (70 t/j, dans le Sud-Ouest), face à une demande plus attentive aux prix, entraînant quelques ajustements baissiers.

Thumbnail
Échalote : réajustement des cours

Le marché se montre moins animé. Les cours bretons ont reculé en fin de semaine 10, se repliant de 2 centimes, à 1,10 €/kg pour la longue de tradition, à l’expédition.

Thumbnail
Place aux produits de printemps

Légumes : L’intérêt du consommateur pour les légumes d’hiver s’estompe avec l’arrivée du printemps. Les productions amorcent également leur déclin.