Aller au contenu principal
Œufs : ralentissement de l’activité en Europe

Mardi en France, certains opérateurs jugeaient leurs offres bien trop larges par rapport aux besoins, décevants et limités, du moment.

Œufs : un maintien sans conviction

Les avis demeuraient très partagés vendredi. Tout dépendait des débouchés de chacun et de la concurrence qui y existait, ainsi que des volumes disponibles.

Poule de batterie : un commerce tendu

En semaine 11, une tension accrue s’est manifestée dans le commerce de la poule de batterie.

Œufs : la baisse des prix se confirme

Calibré : Jeudi, la tendance était à un déséquilibre entre l’offre et la demande et à des prix en baisse.

Œufs : des prix industrie sous pression en Europe

Les avis restaient partagés mardi en France. Pour les uns, le marché était fluide, l’offre équilibrée à la demande et les prix aisément reconduits voire plus fermes.

Œufs : des avis très partagés

Vendredi, tout dépendait des débouchés de chaque intervenant.

Poule de reproduction : faibles disponibilités

En semaine 10, la météo plus printanière n’a pas favorisé les ventes de découpes de poule de réforme, déjà modestes en cette période de congés scolaires.

Œufs : tassement des prix à l’industrie

Calibré : Les avis étaient très partagés jeudi. Pour les uns, le calme restait de mise voire s’intensifiait, les commandes ne se réveillaient pas.

Œufs : un marché européen équilibré

Si les vacances sont terminées pour la zone C et s’achèvent pour la zone B, les consommateurs ne reviennent que peu à peu dans les points de vente, ce qui tempérait les besoins des détaillants…

Œufs : dans l’attente du début de mois

Le statu quo était de mise vendredi pour l’œuf calibré français. L’offre était peu évolutive pour une demande toujours calme et surtout, dans l’expectative.