Aller au contenu principal
Thumbnail
Volaille : des exportations européennes dynamiques

Volaille : L’Union européenne a exporté plus de 261 000 tonnes équivalent carcasse (téc) de viandes et préparations de volaille sur les deux premiers mois de l’année.

Thumbnail
Poule de réforme : peu d’offres mais du mouvement

Quand on regarde les quantités de poules de batterie abattues en France ces derniers jours, les réformes ne sont pas si massives, néanmoins le ressenti des abattoirs est différent, puisque les…

Thumbnail
La RHD réceptive au poulet français

Pour Yann Brice, directeur général du Comité interprofessionnel du poulet de chair (CIPC), « les efforts de reconquête de la restauration hors domicile (RHD, ndlr) commencent à se…

Thumbnail
La baisse des cours ralentit à l’industrie

Industrie : La semaine a été synonyme de ralentissement de la baisse des cours des œufs tout venant destinés à l’industrie.

Thumbnail
Volaille : rebond du coût de l’aliment

Volaille : Un rebond se fait sentir du côté des coûts de production liés à l’aliment pour les volailles de chair.

Thumbnail
Œuf calibré : toujours chargé, encore baissier

La demande en œufs calibrés manquait toujours d’entrain avant le week-end et aucune relance ne semblait vouloir se dessiner à l’horizon.

Thumbnail
Marché de saison, tendance tarifaire de saison

Calibré : L’après Pâques 2018 ne déroge pas à la tradition. Le commerce marquait le pas jeudi et les prix étaient sous pression.

Thumbnail
Œuf : aucun miracle en France, flambée aux États-Unis

Œufs : Le calme était de rigueur mardi en France. Détaillants et grossistes n’étaient pas aux achats.

Thumbnail
Poule de réforme : des abattages importants

Les abattages ont été actifs la semaine dernière, car les réformes de poules de batterie étaient pour l’heure encore importantes, d’autant plus qu’avec le lundi de Pâques cette semaine compte un…

Thumbnail
Possible baisse des prix après Pâques

Pâques est souvent une période charnière pour la filière œuf française, entre accalmie de la demande, retour de l’offre et prix sous pression. 2018 ne déroge pas à la tradition.