Aller au contenu principal

Bovins : quelles perspectives après le scandale brésilien ?

Bovins : Le Brésil perd de nombreux marchés suite à des malversations ayant conduit à l’expédition de viandes avariées. 42 % des importations européennes de viande bovine provenait du Brésil en 2016, selon Bruxelles. L’Italie et les Pays-Bas représentaient respectivement 3,7 % et 3,45 % des exportations brésiliennes en valeur. L’Union européenne n’a pas suspendu l’ensemble de ses importations, juste celles qui provenaient des usines concernées par le scandale. Il est néanmoins possible que certains acheteurs européens cherchent d’autres approvisionnements jugés plus sûrs, quoique toujours compétitifs, comme la Pologne. A priori, pour les opérateurs français, pas de raison de se réjouir outre mesure.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Bovins : les exportations de l’UE continuent de progresser

Bovins : Les exportations européennes de viande bovine et d’animaux vivants ont…

Viandes
Marché turc : pas de miracle en 2018

Bovins : Certes la France et la Turquie ont trouvé un accord sanitaire après…

Viandes
Bovins : le Brésil davantage présent à l’export en 2018

Bovins : 18 % de la viande bovine échangée sur le marché mondial est…

Viandes
[Infographie] Bovins : vers une hausse des échanges mondiaux en 2018

Bovins : 10,5 millions de tonnes de viande bovine devraient être échangées dans…