Aller au contenu principal

Bovins maigres : demande régulière en bonne qualité

© François d'Alteroche / Réussir

Bovins : En maigre, la demande est intéressée dans les animaux les plus lourds, les plus proches de la finition ; les cours sont facilement reconduits dans une ambiance commerciale active. En revanche, sur les marchés on rencontre des lots d’animaux trop maigreux, qui ont souffert du manque de qualité des fourrages et que les éleveurs n’ont pas toujours eu les moyens de complémenter suffisamment. Ces animaux s’échangent à des cours très bas. En broutards, les animaux vaccinés trouvent facilement preneurs, la vente est fluide. L’export est régulier et le marché intérieur au rendez-vous. Les prix sont facilement maintenus. En femelles aussi, la tendance est à la stabilité des cours sur un marché régulier.

Veaux : Les intégrateurs limitent les mises en place à cette période de l’année, mais la baisse des volumes disponibles ne leur permet pas de faire pression sur les cours des bons animaux. En croisés laitiers en revanche, les cours continuent de souffrir car les animaux ordinaires sont très présents suite à l’essor du sexage des semences.

Ovins : Les jours se suivent et se ressemblent sur le marché des agneaux. Les cours ne parviennent pas à se reprendre dans un contexte d’offre trop abondante pour une demande très mesurée. Aucune amélioration n’est attendue dans les semaines à venir, entre fin de mois et poursuite des vacances.

V.P.

En relation

Viandes
Agneau : hausse saisonnière de la présence britannique

Ovins : L’heure est au regain d’intérêt pour la viande ovine britannique, comme…

Viandes
Petit vent de fermeté sur les marchés en vif

Gros bovins : Nouvelle semaine de perturbations logistiques pour les…

Viandes
Produits tripiers : une demande très disparate

En ce mois de novembre, déclaré mois des produits tripiers par la filière française, l’heure est…

Viandes
Gros bovins : commerce fluide, prix fermes

Gros bovins : Le marché des gros bovins finis commence la semaine sur une note…