Aller au contenu principal

Bovins : des marchés assez lourds la semaine dernière

© EU/AFP/Jan-Joseph Stok

Bovins : Le férié du lundi de Pâques a perturbé certains marchés en vif, la semaine dernière. Les cours des vaches laitières ont reculé, les perspectives étant à des besoins un peu moins toniques avec les vacances scolaires. Le marché était un peu plus facile en races à viande, notamment en limousines. En jeunes bovins laitiers, le manque d’offre limite la marge de manœuvre des abattoirs, qui sont néanmoins parvenus à faire un peu pression sur les prix grâce à la semaine de quatre jours. En races allaitantes, les tarifs se tassent. En mars, en moyenne, les prix des jeunes bovins Viande hors Blonds/Parthenais, 12-24 mois, U, se situaient néanmoins 2,8 % au-dessus de leur niveau de mars 2017.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Agneau : hausse saisonnière de la présence britannique

Ovins : L’heure est au regain d’intérêt pour la viande ovine britannique, comme…

Viandes
Petit vent de fermeté sur les marchés en vif

Gros bovins : Nouvelle semaine de perturbations logistiques pour les…

Viandes
Gros bovins : commerce fluide, prix fermes

Gros bovins : Le marché des gros bovins finis commence la semaine sur une note…

Viandes
Petit veau : regain des perturbations liées à la FCO

Veaux : Le début de semaine est marqué par le retour de la FCO dans certains…