Aller au contenu principal

Baisse des achats d’abats en 2017

Les achats des ménages français d’abats d’animaux de boucherie et de volailles ont reculé de 4,6 % en 2017, selon les estimations de FranceAgriMer Kantar Worldpanel. Néanmoins, selon les opérateurs, ces chiffres restent à prendre avec précaution, certains gros consommateurs d’abats (senior, population immigrée) étant sous-représentés dans ces panels. Seul le bœuf a progressé l’an dernier, avec une hausse de 2,3 %, tiré par les achats de cœur, langue, rognon (+2,4 %). Les achats de veau reculaient de 6 % malgré la bonne tenue du foie (+0,6 %). La baisse atteint 8,5 % pour les abats d’ovins et 10 % pour ceux de porcins. Enfin les achats d’abats de volailles ont plongé de 8,2 % plombés par le recul de 8,6 % des gésiers.

À noter par ailleurs que Master Tripes, la campagne des produits tripiers lancée en novembre, a bénéficié de 976 retombées médiatiques, soit trois fois plus que lors de la première opération en 2008, se félicite l’interprofession. Cette opération, « novembre, le mois de produits tripiers » aura à nouveau lieu en 2018.


En relation

Viandes
Produits tripiers : une demande très disparate

En ce mois de novembre, déclaré mois des produits tripiers par la filière française, l’heure est…

Viandes
Vaches : concours de Noël à l’horizon

Bovins : L’ambiance est calme sur les marchés en vif.

Viandes
Viande bovine : le désintérêt des ménages se poursuit

Bovins : Les achats de viande bovine fraîche par les ménages français ont…

Viandes
La baisse des achats des ménages se poursuit

Ovins : Les relevés Kantar-Worldpanel ne sont pas de nature à rassurer la…