Aller au contenu principal

Accord UE/Océanie : un rapport alerte sur les conséquences pour les filières animales

Si « les opportunités sur les marchés océaniens restent limitées pour les produits animaux européens », « les risques, eux, sont évidents pour les filières ruminants françaises en cas d’octroi à l’Océanie d’accès supplémentaires au marché européen », peut-on lire dans une étude commanditée par le ministère de l’Agriculture et réalisée par le cabinet Abcis pour les risques et opportunités d’accords de libre-échange UE/Nouvelle Zélande et UE/Australie. Publiée ce jour sur le site du ministère, cette étude poursuit : « des envois systématiques de volumes supplémentaires bon marché pour les viandes rouges de qualité australiennes ainsi que la viande bovine et les ingrédients laitiers néozélandais seront alors à attendre ». « En outre, des envois opportunistes de viande ovine néozélandaise ou d’ingrédients laitiers océaniens pourraient déstabiliser les marchés européens, notamment en cas de fermeture de débouchés asiatiques », prévient encore le cabinet Abcis.


En relation

Viandes
Viande ovine : léger recul des importations chinoises

Ovins : Après avoir chuté de 21 % entre 2014 et 2015, les importations…

Viandes
Bovins : nette hausse des exportations de l’UE en 2016

Bovins : Les exportations de viande bovine et d’animaux vifs de l’Union…

Viandes
Viande bovine : hausse des importations de l’UE en 2016

Bovins : Les importations européennes de viande bovine ont atteint 333 942 …

Viandes
Retour des concours de Pâques

Bovins : Cette semaine comme la suivante, de nombreux concours d’animaux de…