Aller au contenu principal

99 amendements pour une « meilleure alimentation »

La commission du Développement durable a adopté plusieurs amendements contre l'avis du gouvernement. © DR

Du 27 au 29 mars, la commission du Développement durable a examiné le projet de loi Egalim et adopté quelque 99 amendements sur le chapitre « pour une alimentation saine et durable » du texte. Si une bonne partie d’entre eux porte sur l’amélioration des repas en restauration collective (voir notre dossier p. 11 et 12), d’autres fixent des objectifs ou imposent de nouvelles interdictions aux filières agroalimentaires.

Parmi les grands objectifs, les députés ont fait apparaître dans le texte celui d’atteindre 15 % de la surface agricole utile (SAU) réservé à l’agriculture biologique d’ici au 31 décembre 2022. Emmanuel Macron l’avait annoncé le 18 février dernier comme un objectif du futur programme Ambition bio.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Nutrition
L’Efsa met en question les glutamates ajoutés

L’Efsa (European food safety authority) a réévalué la sécurité des glutamates utilisés comme…

Nutrition
Le dioxyde de titane banni d’ici fin 2018   

Confiseries, gâteaux, chocolat...

Viandes
FCO : la zone réglementée s’agrandit

Suite à l’apparition d’un nouveau foyer de fièvre catarrhale ovine (FCO) en Loire-Atlantique…

Autres filières
Bisphénol A : 22% de non-conformités en 2015

L’enquête conduite en 2015 par la DGCCRF suite à la mise en application de la loi bisphénol A…