Aller au contenu principal

Œufs : peu évolutif au Nord, plus animé en Espagne

© V. Marmuse / CAIA/ Reussir

Œufs : Le calme restait de mise mardi en France. La demande en œufs calibrés manquait toujours de tonus, tant du côté des détaillants que des grossistes. L’offre restant largement suffisante pour couvrir tous les besoins, les cours ont poursuivi leur mouvement baissier. À noter toutefois que l’arrivée imminente des toutes premières promotions pour la Chandeleur commençait à réveiller les besoins de quelques centres de conditionnement, ce qui a permis un frémissement des ventes d’œufs tout venant chez certains opérateurs. Un mouvement qui pourrait prendre de l’ampleur au fil des jours, estime une partie de la filière. À suivre.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…