Aller au contenu principal

Petit vent de fermeté sur les marchés en vif

Gros bovins : Nouvelle semaine de perturbations logistiques pour les industriels français. En aval, cela s’est traduit par une anticipation des livraisons sur les premiers jours de la semaine, que ce soit vers les clients nationaux qu’étrangers. En amont, les abattoirs ont dû concentrer leurs approvisionnements en début de semaine, mettant un peu de tension sur les prix, malgré un contexte général d’offre équilibrée à la demande. Un petit vent de fermeté a soufflé sur les prix des vaches et surtout des jeunes bovins. Il pourrait toutefois s’arrêter ces prochains jours, en particulier pour les réformes, avec le retour des troupeaux en bâtiments qui incite les éleveurs à trier leurs animaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Agneau : hausse saisonnière de la présence britannique

Ovins : L’heure est au regain d’intérêt pour la viande ovine britannique, comme…

Viandes
Gros bovins : commerce fluide, prix fermes

Gros bovins : Le marché des gros bovins finis commence la semaine sur une note…

Viandes
Petit veau : regain des perturbations liées à la FCO

Veaux : Le début de semaine est marqué par le retour de la FCO dans certains…

Viandes
Prix fermes pour les bovins maigres de qualité

Gros bovins : La semaine a été synonyme de raffermissement des cours des…