Aller au contenu principal

Œufs : une demande tonique pour une offre limitée

La hausse des cours s’est poursuivie vendredi. Une fermeté liée en premier lieu à une offre qui demeurait limitée voire s’amoindrissait encore avec de nouveaux élevages touchés par des problèmes sanitaires. Or, dans le même temps, la demande (grossistes, détaillants, grande distribution) restait tonique voire prenait de l’amplitude avec des commandes anticipées en prévision du férié de la Toussaint, de la reprise des collectivités et du début de mois.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Aviculture
Œufs calibrés : l’offre dirige les prix

Les cours des œufs calibrés continuaient de progresser vendredi en France, tout comme ceux des…

Aviculture
Œufs : les prix restent fermes en Europe

Œufs : Mardi, en France, le commerce restait soutenu aussi bien pour l’œuf…

Aviculture
Lapin : réveil saisonnier du commerce comme de prix

Volaille : Avec le retour de températures plus automnales, le commerce du lapin…