Aller au contenu principal

Porc : le vent de baisse souffle encore

Porcs : Le prix de base 56 TMP suit une nouvelle fois la baisse européenne, toujours dirigée par l’Allemagne. Outre-Rhin, mercredi, la cotation a reculé de 3 centimes. Hier à Plérin, les cours ont perdu 4,9 centimes. Selon le Marché du porc breton (MPB), « les offres dans tous les grands pays producteurs sont largement suffisantes au retard de la demande intérieure peu dynamique et de la demande export plus calme qu’au cours des mois passés », bien que toujours à des niveaux bien supérieurs à ceux de 2015.

Porcelets : L’ambiance plus déprimée en aval de la filière inquiète une partie des naisseurs. Toutefois, pour le moment, les disponibilités ne sont pas excessives par rapport à la demande et les prix des porcs demeurent à des niveaux plus élevés qu’en début d’année. Un contexte qui se traduit par des cours des porcelets qui s’ajustent dans des fourchettes tarifaires quasiment inchangées.

Découpe : Aucune grande amélioration en vue pour les industriels français. Aux incertitudes qui persistent à l’export devrait s’ajouter une ambiance calme dans l’Hexagone, sous l’effet d’une demande limitée à la fois par la fin du mois et les vacances scolaires. Côté prix, la tendance devrait rester stable à baissière, faute dynamisme mais aussi de stabilisation des prix en amont de la filière. Les marges s’annoncent à nouveau mises à mal.


En relation

Viandes
Porc : un commerce toujours aussi incertain

Porcs : L’orientation des cours ce jeudi à Plérin dépendra avant tout de celle…

Viandes
Charcuterie : hausse du prix moyen sortie usine

Découpe : En cumul sur les huit premiers mois de l’année, selon l’Institut du…

Viandes
Porc : l’Europe dans l’attente d’une stabilisation des prix

Porc : la semaine dernière, l’Allemagne a perdu 3 centimes, entraînant la…

Viandes
Baisse maximale en deux séances pour le porc français

Porcs : Le prix de base 56 TMP a perdu 1 centime, portant le repli sur une…